L’importance de bien vous équiper pour faire du vélo en hiver

Nombreux sont ceux qui continuent de rouler à vélo en période de grand froid. C’est en effet un moyen de transport simple, efficace et surtout rapide. Cependant, pour rouler en hiver en toute sécurité, quelques précautions s’imposent. Pour ce faire, vous devez vous munir des bons équipements. Voici tout ce qu’il faut savoir pour rouler en toute sécurité en saison hivernale.

Bien équiper votre vélo pour affronter les conditions difficiles de l’hiver

Avec le froid, la neige et les pluies, il est judicieux de bien préparer votre Vélo électrique avant chaque sortie. Plusieurs équipements sont indispensables pour l’aider à faire face aux conditions rudes de l’hiver.

Des pneus d’hiver

Pour vos déplacements par temps de grand froid, il est préférable de remplacer les pneus classiques de votre vélo par des pneus d’hiver. Et pour cause, ceux-ci offrent une meilleure adhérence même sur des pistes glissantes.
Il existe différents modèles :
● Des pneus cloutés : ce sont les meilleurs pour un usage en ville. Ils adhèrent mieux aux routes enneigées. Ils vous permettent de rouler en toute stabilité et en toute sécurité notamment sur de la neige tassée.
● Pneus de cyclo-cross : ils sont efficaces sur des routes mouillées grâce à leur stabilité et leur bonne adhérence.
● Des pneus à rainure profonde : ils garantissent une meilleure accroche sur les pistes.

Un garde-boue

En hiver, le garde-boue est l’accessoire indispensable pour les vélos de ville. Il permet de protéger votre deux-roues de la boue, mais également d’autres saletés. En effet, une accumulation des boues sur une partie du vélo peut rouiller celle-ci sur la durée. Ceci dit, avant de l’installer, encore faut-il savoir le choisir selon le modèle de vélo. Le garde-boue se décline en différents types : amovible, à clipser et à boulonner.

Des freins adaptés

Pensez à équiper votre vélo de freins adaptés aux températures basses. Pour les vélos munis de freins en V, mieux vaut les doter de patins de frein incurvés afin d’optimiser le freinage sur les pistes humides. En revanche, pour les vélos avec freins à disque, il est préférable d’investir dans des plaquettes en métal fritté. Contrairement aux plaquettes organiques, elles affichent une meilleure longévité.

Un bon système d’éclairage

En saison hivernale, la visibilité diminue. Voilà pourquoi, il faut équiper votre vélo d’un bon éclairage. Pour cela, il suffit d’ajouter ces éléments lumineux :
⮚ Des autocollants réfléchissants
⮚ Des lumières à l’avant et aussi à l’arrière
⮚ Une lampe sur le casque et une autre sur le guidon
⮚ Des bouchons de valve qui sont lumineux

Selon les réglementations en vigueur, un phare de 60 à 150 lumens est suffisant sur des routes éclairées. En revanche, sur des voies non éclairées, un phare de 150 lumens est nécessaire. En complément, vous pouvez ajouter des lumières clignotantes sur votre sac pour plus de visibilité.
Dans cette optique, le type de vélo détermine aussi sa performance en saison pluvieuse. Les VAE reconditionnés font partie des plus fiables et des moins chers. Vous pouvez trouver des modèles encore en très bon état et conçus par les plus grandes marques.

Quels vêtements porter pour rouler à vélo en hiver ?

Pour un cycliste, faire du vélo par grand froid exige de porter une bonne tenue. L’important est de choisir les vêtements adaptés.

Le principe des trois couches

Pour que la tenue soit complète, trois couches de vêtements sont à porter :
❖ Une première couche confortable : près du corps, si possible. L’idéal est de partir sur un tee-shirt thermique capable d’évacuer l’humidité.
❖ Seconde couche : un pull pour une meilleure conservation de la chaleur.
❖ La troisième couche est la veste. Elle va faire office de coupe-vent.

Bien protéger les extrémités du corps

Les extrémités du corps doivent également être protégées. La raison est simple, ce sont les parties les plus sensibles au froid. Il s’agit en l’occurrence de la tête, des pieds et des mains.

La tête

Les bandeaux sont les accessoires de prédilection pour protéger la tête du froid et permettre à l’air de circuler. Ils allient légèreté et confort. Il est possible de les porter seuls ou sous le casque.
Pour une protection intégrale du visage, la cagoule est le choix le plus judicieux lorsque la température est trop basse.
Par ailleurs, il existe des tours de cou qui protègent des courants d’air. Comme son nom l’indique, cet accessoire se porte sur le cou et peut arriver jusqu’à votre nez selon vos besoins.

Pour les mains

Les mains ont besoin de protection sous risque d’avoir des doigts gelés ou engourdis. Pour éviter cela, il suffit d’enfiler une paire de gants. Qui plus est, il existe des gants spécialement conçus pour les déplacements à vélo. Si certains permettent seulement de se protéger du vent, il y en a d’autres, jugés plus isolants, qui gardent les doigts bien au chaud.

Pour les pieds

Les pieds sont également exposés au froid. Pour empêcher que cela arrive, les chaussettes de vélo assez hautes sont essentielles. Côté matière, privilégiez les chaussettes en laine pour un confort optimal.
Sinon, les couvre-chaussures ou les surchaussures sont de bonnes solutions pour tenir au chaud vos orteils. Et en cas de température trop basse, investissez dans des modèles isolants assortis d’une coquille hydrorésistante.

En résumé, différents types d’équipements permettent d’améliorer le niveau de confort lors des déplacements en hiver. Pour les cyclistes, il s’agit notamment de vêtements à porter. Pour le vélo, cela se rapporte aux accessoires à ajouter pour assurer son confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.